éditions joca seria art & littérature






Stacks Image 690
Stacks Image 12494
>Ron Padgett, Le Grand Quelque Chose
traduit par Olivier Brossard, Joca Seria, 2010
9782848091426 - 15 €
Stacks Image 12502
>Ron Padgett, On ne sait jamais
traduit par Claire Guillot, Joca Seria, 2012
9782848091761 - 15 €
Ron Padgett
Ron Padgett (1942) est poète, éditeur et traducteur. Lorsqu’il est lycéen il fonde une revue littéraire d’avant-garde The White Dove Review avec ses amis, Joe Brainard, Dick Gallup et Ted Berrigan. Sollicitant et publiant le travail de poètes tels que Allen Ginsberg et Robert Creeley, le magazine aura cinq numéros. Padgett déménage à New York en 1960 pour poursuivre ses études à Columbia College. Lauréat d’une bourse Fulbright en 1965, Ron Padgett passe une année à Paris à étudier et à traduire la poésie française. Installé à New York il est un membre influent de la deuxième génération des poètes de l’école de New York, un groupe qui comprenait, entre autres, Ted Berrigan et Joe Brainard. Ron Padgett est l’auteur de plus de vingt recueils de poésie dont Great Balls of Fire (1969, réédité en 1990); The Big Something (1990); You Never Know (2001); How to Be Perfect (2007); How Long (2011). Il a collaboré avec le poète Ted Berrigan et les artistes Jim Dine, George Schneeman et Trevor Winkfield. Ron Padgett a également publié des ouvrages en prose: Blood Work: Selected Prose (1993), Ted: A Personal Memoir of Ted Berrigan (1993), The Straight Line: Writing on Poetry and Poets (2000), Joe, A Memoir of Joe Brainard (2004). Il est d’ailleurs l’éditeur à The Library of America de The Collected Writings of Joe Brainard. Il a également traduit Blaise Cendrars et Guillaume Apollinaire. Ron Padgett a été professeur à Brooklyn College et directeur du Poetry Project à Saint Mark’s Church.