Stacks Image 6368
Philippe Adam
Né en 1970 à Paris, Philippe Adam est professeur de philosophie. Après De beaux restes, son premier roman aux Éditions Verticales (2002), il a conçu, pour la collection «Minimales», un étrange pari littéraire avec La société des amis de Clémence Picot (2003) rendant hommage à l’héroïne du roman de Régis Jauffret, puis écrit Canal Tamagawa (2005) lors de sa résidence à la Villa Kujoyama à Kyoto en 2004, récit poétique autour du dernier suicide réussi de Dazai Osamu, livre édité en bilingue (franco-japonais) et accompagné de sa version musicale (opéra chanté de Fabrice Ravel Chapuis), avant Ton petit manège, recueil de douze textes courts (Prix Renaissance de la Nouvelle 2009).
Les centenaires est le cinquième livre de Philippe Adam aux Éditions Verticales.

Philippe Adam a également écrit des chansons pour un groupe de tango, et trois textes courts aux Éditions Inventaire/Invention (Chirurgie, 2004 ; Le syndrome de Paris, 2005 ; France audioguide, 2007).

Chez joca seria

Stacks Image 6419
Il manque une pièce
Philippe Adam, Fabrice Ravel-Chapuis
lu par Jean Guidoni


collection extraction


Format : 13 x 18,5cm
40 pages
+ CD de 37,27 mn
comportant 13 morceaux

Isbn 9782848091563

15 €


La pièce sonore (livret + cd)
Seize fragments textuels, seize mouvements musicaux; un seul leitmotiv. Dans La pornographie, le romancier Witold Gombrowicz opposait à l’idée que « L’homme veut être Dieu » cette autre, plus simple, mais selon lui plus féroce : « L’homme veut être jeune ». Vouloir être jeune, c’est presque se contenter de peu, mais c’est aussi plus tristement désirer faire machine arrière, retrouver ce qui a été et que l’on a perdu. Après Canal Tamagawa, le nouvel opéra parlé de Fabrice Ravel-Chapuis et Philippe Adam, Il manque une pièce, repose entièrement sur ce sentiment de perte, que cela soit la perte de l’enfance, celle d’un être à présent absent ou encore la perte de soi-même. Il manque une pièce, c’est le sentiment que quelque chose nous échappe sans qu’on sache toujours bien dire quoi, mais quelque chose nous échappe. Entêtantes, inquiétantes, les compositions de Fabrice Ravel-Chapuis s’adjoignent un quatuor à cordes et retrouvent les textes de Philippe Adam qui sont comme une succession de petits tableaux narratifs créant une impression d’étrangeté. Il manque une pièce a été présentée aux Bouffes du Nord le 13 juin, dans le cadre de Paris en toutes lettres.

L’auteur
Philippe Adam est né et travaille à Paris, où il est professeur de philosophie. Il est publié depuis 2002. De beaux restes, La Société des Amis de Clémence Picot, Les Centenaires. Ses romans, remarqués, sont édités chez Verticales. Il a publié par ailleurs trois courts textes chez Inventaire / Invention.

Le musicien
Fabrice Ravel-Chapuis est pianiste, compositeur, arrangeur et réalisateur. Il a déjà collaboré avec Philippe Adam sur l’opéra parlé Canal Tamagawa (Verticales). C’est Jean Guidoni, qui prêtera sa voix dans Il manque une pièce.

Chez joca seria

Stacks Image 6446
Il manque une pièce
Philippe Adam, Fabrice Ravel-Chapuis
lu par Jean Guidoni


collection extraction


Format : 13 x 18,5cm
40 pages
+ CD de 37,27 mn
comportant 13 morceaux

Isbn 9782848091563

15 €


La pièce sonore (livret + cd)
Seize fragments textuels, seize mouvements musicaux; un seul leitmotiv. Dans La pornographie, le romancier Witold Gombrowicz opposait à l’idée que « L’homme veut être Dieu » cette autre, plus simple, mais selon lui plus féroce : « L’homme veut être jeune ». Vouloir être jeune, c’est presque se contenter de peu, mais c’est aussi plus tristement désirer faire machine arrière, retrouver ce qui a été et que l’on a perdu. Après Canal Tamagawa, le nouvel opéra parlé de Fabrice Ravel-Chapuis et Philippe Adam, Il manque une pièce, repose entièrement sur ce sentiment de perte, que cela soit la perte de l’enfance, celle d’un être à présent absent ou encore la perte de soi-même. Il manque une pièce, c’est le sentiment que quelque chose nous échappe sans qu’on sache toujours bien dire quoi, mais quelque chose nous échappe. Entêtantes, inquiétantes, les compositions de Fabrice Ravel-Chapuis s’adjoignent un quatuor à cordes et retrouvent les textes de Philippe Adam qui sont comme une succession de petits tableaux narratifs créant une impression d’étrangeté. Il manque une pièce a été présentée aux Bouffes du Nord le 13 juin, dans le cadre de Paris en toutes lettres.

L’auteur
Philippe Adam est né et travaille à Paris, où il est professeur de philosophie. Il est publié depuis 2002. De beaux restes, La Société des Amis de Clémence Picot, Les Centenaires. Ses romans, remarqués, sont édités chez Verticales. Il a publié par ailleurs trois courts textes chez Inventaire / Invention.

Le musicien
Fabrice Ravel-Chapuis est pianiste, compositeur, arrangeur et réalisateur. Il a déjà collaboré avec Philippe Adam sur l’opéra parlé Canal Tamagawa (Verticales). C’est Jean Guidoni, qui prêtera sa voix dans Il manque une pièce.