éditions joca seria art & littérature






Stacks Image 16977
Mes beaux habits au clou

Langston Hughes

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Frédéric Sylvanise


978-2-84809-322-2
15 x 20 cm
149 pages

13,50 €


collection américaine


avril 2019

Mes beaux habits au clou compte parmi les œuvres américaines majeures des années 1920. Ancrée dans la culture et le parler populaires noirs, elle donne ses lettres de noblesse au blues comme genre poétique à part entière. Tournant le dos aux formes traditionnelles, imposant une langue profondément américaine, Langston Hughes s’inscrit dans la lignée d’un Walt Whitman, érigé en modèle absolu, en même temps qu’il conçoit son recueil comme un manifeste pour toute une génération de jeunes écrivains noirs soucieux de ne pas complaire à la bourgeoisie de Harlem. Ses poèmes, récits de cœurs brisés, de misère et de malheur poisseux, gardent l’esprit du blues autant que la lettre. Ici, on rit pour ne pas pleurer, pour continuer à vivre malgré tout.

Langston Hughes (1902-1967), un des principaux animateurs du mouvement de la Renaissance de Harlem dans les années
1920 et1930, est un poète, dramaturge, essayiste et romancier africain-américain. Il a également été le traducteur de Federico García Lorca en anglais. Nul n’a poussé aussi loin que lui l’exercice d’écriture de blues et de poèmes inspirés par le jazz: son influence sur la littérature américaine a été considérable.

Stacks Image 14822
Lire la postface de Frédéric Sylvanise